Les Portes du Tarn

Contenu de la page : Les Portes du Tarn

Situé entre les départements de la Haute-Garonne et du Tarn, le parc d’activités « Les Portes du Tarn » s’étend sur près de 200 hectares autour des communes de St-Sulpice-la-Pointe et Buzet-sur-Tarn

Les Portes du Tarn... Un projet visionnaire à 25 ans

Les études de la construction de ce projet ont été engagées par les élus de la CCTA en 2005... leurs priorités restent constantes :

  • Réaliser le contournement de St-Sulpice-la-Pointe afin d’améliorer la qualité de vie des habitants
  • Créer des emplois afin que le territoire de la CCTA soit un véritable bassin de vie et favoriser le « travailler, vivre et consommer sur place » (l’aménagement des parcs d’activités intercommunaux Les Cadaux à St-Sulpice-la-Pointe et Al Cros à Buzet-sur-Tarn ont déjà permis de créer 450 emplois)
  • Accompagner le développement démographique inéluctable compte tenu de la situation centrale de la CCTA sur les axes Toulouse/Albi et Castres/Montauban et de ses dessertes routière, autoroutière et ferroviaire
  • Préserver les équilibres existant sur le territoire en matière de commerces en priorisant les implantations d’activités industrielles
  • Réaliser des aménagements de qualité respectueux de l’environnement

Les Portes du Tarn... Un positionnement stratégique

JPEG - 323.7 ko
jpg - 323.7 ko

En bordure de l’autoroute A68, à quelques kilomètres de Toulouse et de l’aéroport de Blagnac, cet espace économique donne la priorité à l’industrie avec une démarche de développement durable unique, puisqu’il est le premier parc d’activités en France à appliquer dès sa conception le principe de l’économie circulaire.


Les Portes du Tarn... Un concept respectueux de l’environnement

JPEG - 380 ko
jpg - 380 ko

Conçu comme un espace mixte, "Les Portes du Tarn" ambitionnent d’aller plus loin que les concepts classiques de zones industrielles, en offrant aux entreprises et à leurs salariés un cadre de travail agréable et respectueux de l’environnement.

Si l’espace reste partagé entre activités tertiaires, culturelles, agricoles, touristiques et de loisirs, la priorité est donnée à l’industrie.